© Dossiersmarine - Copyright 2005-2017 - Alain Clouet - contact : www.dossiersmarine@free.fr
La flotte de Napoléon III
Frégates à roues 1 -

Paquebots reconvertis de 450 chn

classe Caraïbe

On ne peut à proprement parler de classe à propos des 14 frégates qui suivent. Elles sont cependant toutes conçues sur le programme défini par la loi du 16 juillet

1840. Ce programme avait pour but de contrer l'hégémonie britannique des steamers transatlantiques. Ces bateaux étaient commandés par la Marine et affrétés

ensuite à des compagnies de navigation privées. En fait l'aventure privée tourna court et ces frégates furent largement utilisées comme transports (500 passagers et

150 chevaux) et même armées en guerre. Tous ces paquebots transformés ont des dimensions communes et un système propulsif de 450 chn. Par contre, leurs plans,

emménagements et armements différents.

These 14  paddle frigates are not a homogenous class. They were designed in application of a program-law dated 16 July 1840. The purpose of this program was to

stop hegemony of England on steamers transatlantic traffic. These vessels were ordered and built by Navy and freighted to private companies. In fact the private

aventure stopped quickly due to financial losses and the frigates were used by the Navy as transport (500 pax and 150 horses) and warships. All these converted

packets have same outside dimensions and a machine of 450 nhp. But drawings, armament and fittings are different.

groupe 1

Les quatre paquebots de ce groupe furent équipés complètement en paquebots transatlantiques avec un équipement particulièrement luxueux. Ils furent gardés en

réserve à Cherbourg et à Brest, le temps qu'une compagnie privée se créé pour les gérer. Cela fut possible après le vote de la loi d'avril 1847. C'est finalement la

compagnie Héroult et Handel qui les exploitera sous les noms de New-York, Missouri, Philadelphie et Union, jusqu'en avril 1848, date à laquelle, elle jettera l'éponge

faute de rentabilité.

The four steamers of this group were fully and luxury fitted as transatlantic steamers. They were kept in reserve at Cherbourg and Brest, till a private compagny may

have authorisation to use them. It was possible after a law of April 1847. At the end, the company Hérault and Handel operate them under New-York, Missouri,

Philadelphie and Union names, untill April 1848. At this date, company stopped traffic due to financial losses.

nom

chantiers

ingénieur

machine

armement

sur cale

lancement

en service

rayé

Darien

1

 Cherbourg

Besuchet

Cavé

origine  : 2 c

11-8-1841

6-2-1842

1843

15-7-1869

1854 : bat. 4x30 + 4x22cm -

gail. : 2x30 + 4x22cm

Ulloa

2

 Cherbourg

Allix

Cavé

2 c

2-5-1841

7-8-1842

3-10-1843

8-6-1865

Christophe Colomb

3

Brest

Prétot

Cavé

2c

26-5-1841

15-3-1843

26-9-1843

4-6-1868

Canada

4

Brest

Chedeville

Schneider

2 c

 13-4-1841

 15-3-1843

 3-10-1843

20-11-1871

1854 : bat. : 4x30 + 4x22cm -

gaillards : 2x30 + 4x22cm

 groupe 2

 Même si ces navires ont commencé à être équipés en paquebots, il semble qu'ils n'aient jamais été affrétés au privé.

Even if these vessels were partly fitted as packets, it seems they never used as private packets.

nom

chantiers

ingénieur

machine

armement

sur cale

lancement

en service

rayé

Magellan

5

Brest

Moissard

Cavé

1846 : bat. 2x22cm + 4x30 n°1 -

26-5-1841

15-5-1843

1846

9-5-1879

gaill. : 2x30 n°1 +2x22cm n°2 obus.

fin1850 : bat. : 8x30 n°1 -

gaill. : 6x22cm n°2

Caraïbe

6

 Lorient

Boucher

Schneider

 1846 : bat. 2x22cm + 4x30 n°2 -

 1-10-1840

 2-12-1842

 20-4-1844

11-1-1847

gaill. : 2x30 n°1 +2x22cm n°2 obus.

Cacique

7

 Lorient

Boucher

Indret

1846 : bat. 2x22cm + 4x30 n°2 -

 2-12-1840

 9-9-1843

7-10-1845

31-5-1869

gaillards : 6x22cm n°2

18-2-1845 (nic)

1859 : 4x30

22-6-1844 (2G2)

1868 : 2x30 NR1

Eldorado

8

 Lorient

Le Grix

Indret

1847 : bat. 6x30 n°2 + 8x22cm n°2 obus.  10-5-1841

 7-12-1843

 17-7-1846

 20-11-1871

gaill.: 4x22cm n°2 obus. + 2x30 n°1

 groupe 3

Les navires de ce groupe n'ont jamais reçu leurs équipements de paquebot et commencèrent leur carrière dans l'expédition du Maroc en 1844. Dès l'année suivante,

ils furent tous affectés au service postal et transport en Méditerranée.

These vessels never received packet fittings et begin their career in the Morocco expedition of 1844. Next year, they were designed for transport and packet service

in Mediterranean Sea.

nom

chantiers

ingénieur

machine

armement

sur cale

lancement

en service

rayé

Groenland

9

Rochefort

Hubert

Hallette

orig. : 4x16cm

1841

13-5-1843

1844

26-8-1844

Montezuma

10

Rochefort

Hubert

Hallette

orig. : 4x16cm

26-6-1841

28-6-1843

1-7-1844

14-7-1863

Panama

11

Rochefort

Garnier

Hallette

orig. : 4x16cm

26-8-1841

21-11-1843

12-11-1844

20-11-1871

1850 : bat. : 8x30 n°1 - gaill.: 6x22cm n°2

Albatros

12

Rochefort

Garnier

Schneider

orig. : 4x16cm

3-12-1841

15-7-1844

3-1845

9-5-1879

Labrador

13

Toulon

Joffre

Schneider

 orig. : 4x16cm

1-1841

7-8-1842

1-5-1843

20-11-1871

Orénoque

14

Toulon

Pironneau

Schneider

 orig. : 4x16cm

7-1841

19-8-1843

9-1844

20-4-1878

* Ce sont les numéros attribués à chaque navire par la loi-programme. Des noms de baptême leurs furent attribués plus tard. Notez qu'avant l'ajustement du

programme en février 1841, le Groenland avait le n°12, et qu'il est possible que les Panama et Christophe Colomb aient eu respectivement les N° 3 et 4.

They are the ship's program numbers. Names were given later. Please, note that before some changes in February 1841, Groenland was n°12, and Panama and

Christophe Colomb may have been n°3 and 4.

 caractéristiques

dimensions

79.64 x 12.05 x 19.60 (HT)x 5.34 m (1) -

déplacement

2 588 t, 1 616 t légales

vitesse

9.8 à 11 n

effectif

267 h (174 en version transport)

propulsion

Machines à balanciers et détente variable de 400 chn (1200 chi) lourdes mais robustes tournant à 16 t/mn avec 4 chaudières tubulaires - charbon

: 650 t 

voilure : 1350 m² (3 mâts carré, barque ou goélette avec phare avant)

Machines Schneider pour Labrador, Caraïbe, Canada, Orénoque, et Albatros : 2 cylindres : d = 1,935 m ; c = 2,29 m ; 1350 chi ; 448 kg/chi ; Canada

: roues de 9 m de diamètre ; 24 aubes de 3 x 0,7 m ; 11 n à 15,5 t/mn pour une pression de 1,34 atm.

Machines Cavé pour Ulloa, Christophe Colomb, Darien, et Magellan : 2 cylindres : d = 1,93 m ; c = 2,29 m ; Darien et Christophe Colomb : roues de

9 m de diamètre ; 24 aubes de 3,24 x 0,8 m ; Magellan : roues de 9,3 m ; 24 aubes de 2,78 x 0,9 m ; Christophe Colomb : 12 n à toute vapeur avec

l’aide des voiles, 11,4 n à 16,2 t/mn pour une pression de 1,3 atm.

Machines Halette pour Panama, Montézuma, et Groënland : 2 cylindres d = 1,93 m ; c = 2,28 m ; Panama : roues de 9,33 m de diamètre portant

24 aubes triples de 3 x 0,6 m. Machines Indret semblables à celles du Sané pour Cacique et Eldorado : 2 cylindres d = 2 m ; c = 2 m ; chaudières à

galeries. Sous voiles il était possible de rendre les roues folles en ouvrant des vannes qui assuraient une libre communication entre les cylindres

et l’extérieur, ce qui réduisait la traînée.

note (1) ces dimensipns varient légèrement d'un navire à l'autre.

 historique

Darien

    1847-48 : affrété au commerce (Cie Héroult et Handel) comme paquebot transatlantique sous le nom de New-York.

    12-4-1848 : rendu à la marine.

    1849 : transport des insurgés de 1848 à Belle-Ile.

    1850 : transports sur l'Algérie et l'Italie.

    11-1-1854 : désarmé - guerre de Crimée.

    25-3-1855 : à Toulon venant de Constantinople et Kamiesh.

    19-5-1855 : arrivée à Kamiesh, venant de Constantinople.

    30-7-1855 : appareille de Brest pour la Mer Noire en remorquant la Tonnante.

    9-1855 : campagne Kamiesh.

    22-5-1856 : de Toulon à Kamiesch.

    1-8-1856 : arrivée à Lorient, venant de Toulon (CF de Fonmartin de Lespinasse)

    9-6-1859 : arrivée à Toulon avec l'Albatros, l'Orénoque, la Loire, et 3670 prisonniers autrichiens.

    1-1862 : réserve 3e catégorie, puis appareillage de Lorient pour Cherbourg.

    2-2-1862 : appareillage de Cherbourg pour le Mexique.

    21-8-1862 : Lorient.

    25-8-1862 : Cherbourg.

    7-9-1862 : appareille de Cherbourg pour le Mexique.

    16-9-1862 : escale à Funchal.

    3-10-1862 : ouragan sur les Antilles.

    22-11-1862 : débarquement à Tampico.

    30-12-1862 : arrivée à Vera Cruz.

    19 au 20-1-1863 : bombardement de Tampico.

    26 au 30-5-1863 : escale à la Havane.

    10-6-1863 : appareillage de Vera-Cruz pour Brest.

    25 au 30-6-1863 : escale aux Bermudes.

    22-7-1863 : arrivée à Brest.

    28-7-1863 : appareillage vers Lorient pour y amener les prisonniers mexicains (532 p.) et mise en réserve.

    4-1-1864 : sur rade de Lorient, affectée Mexique (CV Véron).

    27-2-1864 : arrivée  Fort-de-France, venant d'Oran avec le prince Charles Bonaparte.

    8-1864 : débarquement à l'entré du Rio Bravo.

    13-1-1864 : appareillage pour la Vera Cruz avec escale à Oran pour prendre le prince Bonaparte, capitaine au régiment étranger.

    22-1-1864 : escale à Cadix pour avarie de machine - en route pour Oran le lendemain.

    26-1-1864 : escale à Oran.

    21-1-1865 : se porte au secours de l'Entreprenante, échouée à Cayo-Blanco près de la Havane.

    28-1-1865 : arrivée à la Havane, remorquant l'Entreprenante.

    6-2-1868 : mis en réserve 2 à Toulon (Cpt Borgnis-Desbordes).

    15-7-1869 : rayé.

    1870 : démolition à Brest.

Caraïbe

12-12-1845 : départ de Lorient pour le Sénégal - station des Côtes Occidentales d'Afrique où il se perdit.

 

Ulloa

    1847-48 : prêtée au commerce sous le nom de Missouri (Cie Héroult et Handel).

    12-4-1848 : rendu à la marine.

    23-6-1848 : reprend le nom de Ulloa et devient transport.

    1849 : Transport à Belle-Ile des insurgés de 1848.

    7-8-1849 : appareillage de Brest pour Le Havre.

    5-3-1854 : appareille de Brest pour Toulon.

    6-12-1854 : transport de 1200 soldats du 46e de ligne, pour la guerre de Crimée.

    8-3-1855 : de Constantinople pour Toulon.

    27-4-1855 : à Kamiesh, venant de France.

    8-1855 : appareillage de Constantinople pour Toulon.

    19-10-1855 : appareillage de Marseille avec 1100 soldats.

    22-5-1855 : départ pour la 2ème expédition de Kertch (Ukraine).

    22-6-1856 : retour à Porquerolles.

    16-3-1859 : à Toulon venant d'Alexandrie.

    18-4-1859 : à Marseille venant de Bône.

    26-4-1859 : arrive à Gênes

    11-05-1859 : transformé en navire hôpital à Gênes.

    4-12-1860 : De Toulon pour la Méditerranée.

    4-8-1862 : désarmée.

    18-6-1865 : rayée

    1866-87 : ponton à Rochefort.

    1888 : démolition.

Christophe Colomb

    1947-48 : affrété à la Cie Héroult et Handel sous le nom de Philadelphie. Il devient paquebot transatlantique.

    12-4-1848 : rendu à la Marine.

    23-6-1848 : armé en transport et renommé Christophe Colomb.

    20-8-1849 : appareille de Marseille pour l'expédition de Rome avec les soldats du général Oudinot.

    12-5-1850 : arrivée à Lorient pour carénage.

    12-3-1852 : départ du Havre avec 477 "transportés" (déportés) pour l'Algérie.

    1-4-1852 : appareillage de Lorient pour Brest, puis Alger avec, et retour à Toulon.

    1854-55 : stationnaire à Toulon, prévu pour le transport des soldats en Crimée.

    11-3-1854 : appareille de Toulon pour Marseille (où il embarque 800 soldats) et Galipoli.

    19-3-1854 : appareille de Marseille.

    23-3-1854 : à Malte.

    31-3-1854 : à Galipoli.

    2-5-1854 : retour à Toulon.

    7-1854 : travaux sur chaudières à Toulon.

    21-2-1855 : à Kamiesh, venant de Toulon.

    6-4-1855 : frégate armée en guerre, il appareille de Toulon pour Kamiesh.

    27-4-1855 : arrivée à Kamiesh.

    3-4-1859 :  à Marseille venant d'Alger avec 917 pax du 45e de ligne. 

    6-4-1859 : repart pour Alger.

    26-4-4859 : transport de la division Bazaine à Gênes.

    31-1-1862 : appareillage de Toulon pour Marseille, puis l'Algérie avec le maréchal Malakoff.

    3-9-1862 : arrivée à Toulon, venant d'Alger.

    5-9-1862 : appareille de Toulon pour Civita Vecchia.

    23-9-1862 : arrivée à Rochefort, venant d'Alger et de Corse.

    9-1-1863 : appareillage de Marseille pour Alger.

    7-10-1864 : à Toulon, venant d'Alger.

    8-10-1864 : repart à Alger avec le 34e de ligne (Cdt Lombard).

    2-1865 : appareille d'Alger pour Oran et Toulon en transport de troupes - affecté à l'Ecole des Mécaniciens.

    4-6-1868 : rayé.

    1-1869 : annexe du Iéna à l'école des mécaniciens.

    1878 : démolition à Toulon.

Canada

    30-3-42 : le paquebot Union est rebaptisé Canada pour servir de frégate à la Marine..

    1947-48 : affrété à la Cie Héroult et Handel sous le nom de Union. Il devient paquebot transatlantique.

    21-7-1847 : premier appareillage du Havre pour New-York, subventionné.

    12-4-1848 : rendu à la Marine.

    23-6-1848 : désigné comme transport.

    7-1850 : avarie en sortant du bassin à Cherbourg.

    12-1-1850 : en commission de port à Cherbourg (CF La Motte-Duportail).

    1855 : stationnaire à Toulon, prévu pour le transport des soldats.

    9-2-1855 : arrivée à Kamiesch venant de Varna et d'Eupatoria.

    17-2-1855 : de Kamieschh pour Constantinople et Varna.

    30-4-1855 : retour à Toulon, venant de Crimée.

    5-8 au 23-9-1855 : retour en Crimée, armé en frégate (CV Maurin de Brignac).

    4-10 au 14-11-1855 : campagne au Levant.

    30-1-1862 : appareillage de Toulon pour Vera Cruz.

    23-5-1862 : arrivée à Toulon, venant du Mexique.

    7-9-1862 : appareille de Toulon pour Alexandrie.

    27-9-1862 : arrivée à Toulon, venant d'Alexandrie avec 400 pax.

    3-1-1863 : appareillage de Toulon pour Civita-Vechia, puis Alexandrie.

    6-2-1868 : mis en réserve 2 à Toulon.

    20-11-1870 : rayé.

    1878 : démolition à Toulon.

Magellan

    23-3-1842 : rebaptisé Magellan.

    22-12-1843 : décision prise de la transformer en frégate à vapeur.

    16-1-1844 : arrivée à Brest.

    5-1850 : devant Naples avec l'escadre d'évolutions et une escadre anglaise.

    31-12-1850 : désarmé.

    31-3-1852 : armé en transport.

    18-4 au 10-5-1852 : voyage de Brest à Toulon.

    19 au 30-5-1852 : retour à Brest.

    27-6-1852 : appareillage de Brest pour Toulon et Alger, pour remorquer le Tactique qui va au Sénégal.

    24-12-1852 : appareillage de Toulon pour Oran.

    1853-54 : il prend part à l'expédition de Crimée dans la 1ère escadre.

    23-3-1853 : appareillage de Toulon avec l'escadre pour Salamine.

    1855 : escadre de Méditerranée.

    23-6-1855 : appareille de Kamiesh pour Lorient.

    24-7-1855 : arrivée à Lorient (CV Kerdrain).

    6-8-1855 : appareille de Lorient pour la mer Noire.

    15-8-1855 : escale à Cadix.

    2-12-1855 : de Toulon pour Marseille.

    27-8-1856 : arrivée à Lorient, venant de Toulon (CV Kydrain ?).

    20-1-1859 : appareille de Lorient pour Cadix, puis Toulon (CF Duval).

    26-1-1859 : escale à Cadix.

    3-1-1860 : de Toulon pour Brest (CF Duval).

    19-1-1860 : à Brest.

    1863-64 : commandée par Cloué.

    10-12-1863 : au mouillage à Sacrificios.

    1-1864 : au mouillage à Vera Cruz.

    22-1-1864 : oblige Campêche à capituler, accompagné de la Flèche, de la Pique et du Brandon.

    28-7-1863 : appareillage de Brest pour le Mexique.

    15-10-1863 : à Vera Cruz.

    1864 : affectée au Mexique.

    12-1864 : croisière sur la côte de l'état de Tamaulipas avec le CV Cloué.

    5-1866 : mouillée à Sacrificios (Mexique) avec l'Adonis et le Cacique.

    17-12-1868 : armé en transport.

    17-8-1869 :  de Toulon à Ajaccio pour porter les bagages de l'Impératrice.

    23-8-1869 : retour à Toulon.

    4-9-1869 :  retour à Toulon, venant d'Ajaccio avec 18 chevaux et les bagages de l'impératrice (Cpt Delassaux).

    25-3-1879 : rayé.

    1884 : démolition.

Cacique

    1845 : envoyé à Rochefort, St Nazaire et Lorient.

    19-2-1845 : armé à Lorient.

    5-12-1846 : abordage entre le Cacique et le navire danois l'Ajax qui coulera à fond, entrainant avec lui deux des six hommes de l'équipage. La faute revient à

l'officier de quart du Cacique.

    29-10-1848 : escale à Marseille.

    2-11-1848 : débarquement de colons à Arzew,

    18-12-1848 : escale à Mostaganem.

    1850 : escadre d'évolutions en Méditerranée.

    3-6-1850 : appareille de Civita Vecchia pour Toulon.

    5-6-1850 : arrivée à Toulon, après escale à Marseille pour débarquer les

passagers.

    15-7-1850 : appareille de Naples pour Tunis et Tanger.

    24-7-1850 : de Tunis pour Cherbourg.

    25-8-1850 : arrivée à Cherbourg.

    6-9-1850 : revue navale à Cherbourg devant le prince Président.

    1852 : désarmé - transformé n transport de troupes pour l'Algérie.

    1853-54 : il prend part à l'expédition de Crimée dans la 1ère escadre.

    26-1-1854 : escale au Pirée, puis route sur Constantinople.

    26-6-1854 : l'amiral Hamelin, à bord, arrive à Varna pour rendre visite au

prince Napoléon, campé à 11 km de la ville.

    31-12-1854 : à Bordeaux.

    1855 : escadre de Méditerranée.

    19-5-1855 : arrivée à Kamiesh, venant de Constantinople.

    22-5-1855 : départ pour la 2ème expédition de Kertch (Ukraine).

    2-12-1855 : de Toulon pour Marseille.

    7-1856 : réarmé.

    4-2-1857 : appareille de Toulon pour le Pirée (évacuation de la Grèce).

    5-11-1857 : feu dans le vaigrage sous les chaudières - désarmé.

    22-4-1859 : réarmé en transport de troupes avec 4 canons de 30,

    9-1859 : désarmé.

    1859-60 : campagne en Méditerranée.

    1-1861 : réarmé,

    2-1862 : appareillage de Cadix pour le Mexique avec une partie des troupes et du matériel qu'il a fallu débarquer du Fontenoy en avarie à Cadix.

    3-1-1863 : appareillage de Toulon pour Civitavecchia, puis Alexandrie.

    10-3-1863 : arrivée à Toulon, venant de Alexandrie.

    4-6-1863 : de Toulon vers Alexandrie puis la Cochinchine.

    29-4-1868 : arrivée à Toulon - affectée au transport de troupes en Algérie.

    26-5-1864 : de Toulon à Mostaganem.

    8-6-1864 : retour à Toulon.

    13-7-1864 : à Toulon, venant de Stora.

    30-8-1864 : de Toulon à Marseille pour y charger le prince Murat et sa famille (CF de Freycinet).

    7-9-1864 : à Tunis, venant d'Alger.

    13-9-1864 : escale à Malte, en route pour le Pirée.

    31-12-1864 : (Cdt Vincent) mouille sur rade de Toulon avec 400 pax de Chine et Cochinchine débarqués à Suez par le Japon, avec escale à Messine à cause du

mauvais temps.

    4-2-1865 : retour à Rochefort - transformé en transport à voiles.

    1-12-1865 : désarmé.

    26-12-1868 : le pénitencier qu'il est devenu à Cayenne, coule bas.

    31-5-1869 : rayé - démolition à Rochefort.

Eldorado

    1-5-1850 : en rade Lorient.

    1-6-1850 : appareille de Lorient pour le Sénégal.

    26-4-1851 : à Gorée.

    26-11-1851 : à St Louis du Sénégal.

    27-12-1851 : retour à Lorient - désarme (CV Pénaud).

    6-6-1852 : départ de Lorient.

    1-7-1852 : arrivée à Gorée, avec escale 5 jours à Ténériffe pour souter.

    2-1853 : appareille de Gorée pour Grand-Bassam.

    8-11-1855 : appareille de Lorient pour la guerre de Crimée, armé en transport.

    24-7-1856 : mouille devant Porquerolles.

    11-05-1859 au 1-2-1860 : utilisé en navire hôpital à Gênes, puis transport de malades.

    5-1-1861 : arrivée à Beyrouth avec des troupes, puis repart à Alexandrie.

    19-12-1861 : appareillage de Toulon pour Alexandrie, puis Cochinchine.

    15-1-1862 : à Alexandrie.

    22-1-1862 : arrivée à Toulon avec des malades de Chine.

    7-3-1862 : appareillage de Toulon pour Alexandrie.

    6-5-1862 : appareille de Toulon pour Alexandrie;

    27-5-1862 : arrivée à Toulon, venant d'Alexandrie.

    6-6-1862 : appareille de Toulon pour Alexandrie.

   les mâts de l'Eldorado sont masqués par la lumière

    10-7-1862 : arrivée à Alexandrie avec 700 pax.

    22-4-1864 : départ de Toulon pour Ajaccio.

    1-5-1864 : en route pour Oran avec 18e bataillon de chasseurs à pied.

    22 au 27-5-1864 : aller-retour Toulon- Mostaganem.

    13-7-1864 : à Toulon, venant de Stora.

    10-8-1864 : de Toulon pour Alexandrie avec 900 pax (CF Burel).

    3-9-1864 : retour à Toulon.

    26-9-1864 : de Toulon pour Alexandrie.

    27-12-1864 : mouille sur rade de Lorient à 18 h, avec 504 pax venant de Cochinchine.

    5-3-1865 : appareillage de Toulon pour Alexandrie.   

    8-3-1865 : relâche en baie de Porto-Vecchio, cause mauvais temps.

    3-4-1865 : à Toulon venant d'Alexandrie avec 485 pax (CF Burel).

    21-4-1865 : de Toulon pour l'Algérie.

    14-10-1865 : à Toulon venant d'Alexandrie.

    20-1-1865 : appareille de Lorient pour Marseille où elle ramènera les ambassadeurs marocains vers Tanger (Cpt Burel).

    10-7-1865 : appareille de Toulon pour Alexandrie avec 1081 pax, et retour avec 903 pax.

    18-08-1866 : appareille pour la Cochinchine.

    16-12-1866 : escale à Messine, venant d'Alexandrie et se rendant à Toulon (CV Chastenet).

    17-1-1867 : de Toulon pour Alger puis Alexandrie avec 1200 pax.

    19-4-1867 : à Toulon venant de Messine et Alexandrie.

    15-5-1867 : de Toulon pour Alexandrie.

    1876 : démolition à Toulon.

Montezuma

30-3-1842 : redésignée frégate.

15 au 30-10-1845 : de Toulon pour Alger et retour.

7 au 20-11-1845 : de Toulon pour Alger et retour.

28-11 au 5-12-1845 : de Toulon pour Oran et retour.

11 au 19-12-1845 : de Toulon pour Alger et retour.

3-1-1853 : appareillage de Toulon pour l'Afrique du Nord.

28-3-1854 : à Malte venant d'Alger avec 23 officiers et 838 zouaves.

30-3-1854 : départ de Malte avec le brick Io en remorque.

11-1854 : devient navire-amiral en Crimée après l'avarie du vaisseau Ville de Paris.

23-12-1854 : à Kamiesh ; l'amiral Hamelin, commandant l'escadre de la Méditerranée passe la suite au vice-amiral Bruat.

1855 : stationnaire à Toulon, prévu pour le transport des soldats.

11-3-1855 : de Toulon pour Alger;

9-5 au 5-7-1855 : transport de troupes pour la Crimée.

21-7 au 14-9-1855 : campagne de Kamiesh.

28-2-1856 : appareillage de Toulon pour assurer des rotations de blessés entre Kamiesh et Constantinople.

24-7-1857 : arrivée à Toulon.

13-9-1857 : désarmé.

11-1861 : fait partie de l'escadre de l'amiral Jurien de la Gravière au Mexique.

10-1-1862 : départ de la Havane pour la Vera-Cruz (CV de Russel).

3-1862 : de Vera-Cruz pour La Havane.

30-6-1862 : entre à Lorient avec l'Allier en remorque, venant de St Nazaire.

2-7-1862 : appareille de Lorient pour Brest, puis Cherbourg,

5-7-1862 : arrivée à Cherbourg.

14-9-1862 : appareille de Cherbourg pour Vera Cruz.

20-9-1862 : escale à Ténériffe.

22-11-1862 : débarquement à Tampico.

6-1863 : à Vera-Cruz.

17-7-1863 : débarquement à Minatitlan (Mexique) comme remorqueur du Pizzaro, de la Tempête et de la Sainte Barbe. Dans la nuit, le Montezuma s'échoue.

23-7-1863 : malgré l'arrivée de l'Eure et du Panama, le Montezuma reste échoué à l'embouchure de la Coatzacoalcos (Mexique).

27-07-1863 : incendié volontairement et abandonné.

10-9-1863 : rayé.

Panama

    20-8-1849 : appareille de Marseille pour Rome.

    10-12-1849 : désarmée.

    25-10-1850 : en rade de Montevideo (Cdt de Lamorvonnais), venant de Rio Grande.

    23-7-1854 : arrivée à Toulon.

    21-2-1855 : à Kamiesch, venant de Gallipoli.

    10-3-1855 : à Constantinople venant de Kamiesch.

    19-5-1855 : arrivée Kamiesch, venant de Toulon.

    7-6-1855 : embarque 200 prisonniers russes du Mamelon Verts pour les mener à Constantinople.

    04-1859 : appareille de Toulon vers Bastia pour charger 498 hommes du 33e régiment, puis vers Gênes.

    10-4-1859 : de Marseille à Port-Vendres.

    7-6-1859 : arrivée à Toulon avec le Caffarelli, l'Ariège et 1426 prisonniers autrichiens.

    1-1863 : en essais, rade de Brest.

    23-4-1863 : appareillage de Cherbourg.

    20-5-1863 : sur rade de Fort de France, puis Mexique.

    6-8-1863 : appareille de Vera Cruz pour Tampico avec l'Eure, l'Entreprenante, la Bellone, le Brandon et la Tempête.

    8-8-63 : arrivée à Tampico avec 3 chaloupes à vapeur pour le débarquement (l'Impératrice, la Jeanne d'Arc et

l'Augustine).

    1-6-1863 : arrivée à la Vera Cruz.

    28-1-1864 : armée à Lorient.

    1 à 6-1866 : à Alger.

    7-2-1868 : entrée en cale sèche NR 2 à Lorient.

    1-3-1868 : arrivée à Lorient, venant de Brest et allant à Rochefort et Toulon.

    13-3-1868 : appareille pour Rochefort.

    9-1-1869 : appareillage de Toulon pour station en Algérie (CF Py).

    4-2-1869 : arrivée à Alger, après avoir remorqué la Néréide hors de Gibraltar.

    17-1-1869 : appareillage de Toulon pour Alger.

    20-11-1871 : rayée.

    1876-86 : caserne à Toulon.

extrait de l'Abeille de Lorient (1869)

 Albatros

    30-3-1842 : redéfinie comme frégate.

    1845-50 : 26 traversées sur l'Algérie (CV Béchamel).

    22-10 au 29-10-1845 : de Toulon pour Alger et retour.

    31-10 au17-11-1845 : de Toulon pour Alger, Philippeville et retour.

    20-8-1849 : appareillage de Marseille pour Rome avec les hommes du général Oudinot.

    18-6-1850 : appareillage d'Alger pour Toulon avec 263 pax.

    1-3-1854 : à Marseille - en patance pour l'Algérie.

    28-3-1854 : à Malte venant d'Alger avec 900 chasseurs à pied;

    30-3-1854 : appareille avec le transport Jeanne affrété.

    5-8-1854 : appareillage de Toulon pour la Mer Noire (guerre de Crimée.

    3-1-1855 : retour à Toulon.

    1855 : stationnaire à Toulon.

    2-12-1855 : de Toulon pour Marseille.

    1-9-1857 : bâtiment central de la Réserve.

    5-2-1859 : passe de réserve à commission de port (CF Lapierre)

    9-6-1859 : arrivée à Toulon avec le Darien, l'Orénoque, la Loire, et 3670 prisonniers autrichiens.

    29-7-1859 : nouvelle arrivée à Toulon avec des troupes d'Italie.

    1-7-1862 : appareillage pour le Mexique en passant par Cherbourg (CF Maudet).

    17-8-1862 : à Cherbourg.

    7-9-1862 : appareille de Cherbourg pour le Mexique (CF Maudey).

    22-11-1862 : débarquement à Tampico.

    1-4-1863 : retour en France.

    1865 : campagne à Alexandrie (CF Brie du Bumain).

    19-10-1867 : armé en transport.

    11-1-1868 : arrivée à Toulon, venant d'Alexandire.

    6-2-1868 : mis en réserve 2 à Toulon (Cpt Lebris).

    2-2-1868 : arrivée à Civita-Vecchia.

    1868-71 : en réserve à Toulon.

    25-3-1879 : rayé des listes, transformé en bugalet sous le nom de Saint-Mathieu.

    Vers 1888 : démoli à Brest.

Labrador

    15-10 au 3-11-1845 : de Toulon pour Alger et retour (CC Poutier).

    5 au 11-11-1845 : de Toulon pour Alger et retour.

    17-11 au 1-12-1845 : de Toulon pour Alger et retour.

    14 au 20-12-1845 : de Toulon pour Alger et retour.

    8-10-1846 : de Toulon vers Alger avec des prisonniers arabes à échanger.

    4-12-1848 : appareillage de Marseille avec des colons vers Bône en Algérie.

    8-12-1848 : arrivée à Bône.

    5-1849 : appareillage de Marseille pour Civita Vecchia.

    20-8-1849 : appareillage de Marseille avec des troupes pour l'expédition de Rome.

    28-12-1850 : arrivée à Toulon, venant d'Afrique.

    17-2-1850 : appareillage de Toulon pour Lorient.

    3-5-1850 : appareille de Toulon pour Alger.

    12-1-1851 : appareillage de Toulon pour Alger.

    12-1852 : appareillage de Messine pour Syra avec l'émir Abd el Kader.

    31-12-1852 : arrivée à Syra.

    4-1-1853 : repart de Syra avec l'émir pour Constantinople.

    6-1-1853 : arrivée à Constantinople.

    2-6-1853 : appareille de Toulon pour Alger en courrier.

    3-3-1854 : armée.

    21-2-1855 : de Kamiesh pour Eupatoria.

    19-5-1855 : arrivée à Kamiesh, venant de Constantinople.

    17-10-1855 : prise de Kinburn.

    9-2-1862 : de Toulon pour Oran, puis Mexique.

    2-1862 : appareillage de Cadix pour le Mexique avec une partie des troupes et du matériel qu'il a fallu débarquer du Fontenoy en avarie à Cadix.

    18-3-1862 : appareillage de Alger pour Toulon.

    31-3-1862 : arrivée à Toulon.

    9-6-1862 : arrivée à Toulon, venant de Vera-Cruz avec escales à la Havane, New-York, Fayal et Cadix (Cdt D'Alteyrac).

    5-9-1862 : appareille de Toulon pour Civita Vecchia.

    14-9-1862 : arrivée à Marseille, venant de Civita Vecchia, avec les bas-reliefs de la colonne Trajane.

    18-9-1862 : appareille de Marseille pour Toulon.

    25-8-1863 : de Toulon pour Alexandrie.

    2-5-1864 : arrivée à Toulon, venant de Cochinchine avec des troupes.

    2 au 15-7-1863 : d'Alexndrie pour Toulon.

    22-7-1864 : de Toulon pour Alger avec le bataillon ramené de Cochinchine (CF Borgnis Desbordes).

    20-11-1871 : rayé.

    1875-77 : magasin d'artillerie à Toulon.

Orénoque

    17-10 au 9-11-1845 : de Toulon pour Oran et retour.

    15 au 20-11-1845 : de Toulon pour Philippeville et retour.

    26-11 au 5-12-1845 : de Toulon pour Alger et retour.

    30-12-1845 : de Toulon pour Alger.

    20-8-1849 : embarque des troupes à Marseille pour l'expédition de Rome.

    27-12-1850 appareillage d'Oran pour Toulon avec les 900 hommes du 9e bataillon de chasseurs à pied (CV Pâris).

    8-10-1851 : à Alger.

    5-4-1852 : appareillage de Toulon pour Alger comme transport de troupes (50e de ligne).

    21 au 24-4-1852 : d'Oran à Toulon avec 1,130 soldats du 9e de ligne.

    1 au 3-5-1852 : de Bougie à Toulon avec 500 soldats.

    2-6-1852 : appareille de Toulon pour Alger avec 80 prisonniers (CV Pâris).

    16-6-1852 : retour à Toulon.

    10-12-1852 : à Toulon, venant d'Alger.

    7-2-1855 : de Kamiesh pour Varna.

    20-2-1855 : de Kamiesh pour la France.

    7-6-1855 : embarque 200 prisonniers russes du Mamelon Vert pour les mener à Constantinople.

    4-7-1856 : appareille de pour Alger, Malte et Constantinople.

    4-9-1856 : retour à Toulon.

    9-6-1859 : arrivée à Toulon avec l'Albatros, le Darien, la Loire, et 3670 prisonniers autrichiens.

    13-6-1862 : arrivée à Rochefort, venant de Lisbonne après avoir évacuer les Sœurs de la Charité forcées de quitter la ville.

    15-7-1862 : appareillage de Rochefort pour Brest avec 619 pax.

    17-7-1862 : arrivée à Cherbourg, venant de Brest.

    14-9-1862 : appareille de Cherbourg pour Vera Cruz.

    22-11-1862 : débarquement à Tampico.

    6-1863 : désarmée.

    14-1-1868 : appareille de Civita Vecchia pour la France.

    2-2-1868 : arrivée à Civita-Vecchia.

    15-2-1868 : arrivée à Civita-Vecchia

    1870 : expédition de Rome.

    20-4-1878 : rayé.

    1880 : démolition à Toulon.

 

Suite … Suite …