© Dossiersmarine - Copyright 2005-2017 - Alain Clouet - contact : www.dossiersmarine@free.fr
La flotte de Napoléon III
Canonnières de 1ère classe
classe ALARME  Classe dessinée par De Roussel spécifiquement pour la guerre de Crimée et les opérations en eaux peu profondes. Vous noterez que la recette de certaines canonnières eut souvent lieu en même temps que leur lancement et même, parfois, avant la pose des moteurs. Leurs qualités nautiques étaient particulièrement médiocres.

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

Aigrette Le Havre 12-1854 15-5-1855 14-5-1855 17-8-1859 Alarme Toulon 11-1854 3-5-1855 3-5-1855 29-11-1871 Avalanche Le Havre 12-1854 26-5-1855 27-5-1855 16-11-1866 Dragonne Le Havre 12-1854 12-5-1855 12-5-1855 7-3-1867 Eclair Cherbourg 26-11-1854 18-4-1855 25-4-1855 20-11-1871 Etincelle Cherbourg 26-11-1854 18-3-1855 25-4-1855 18-4-1864 Flamme Brest 22-11-1854 7-5-1855 1-5-1855 24-3-1872 Flèche Toulon 11-1854 9-5-1855 8-5-1855 11-5-1865 Fulminante Chantiers de Normandie 12-1854 20-5-1855 20-5-1855 11-2-1865 Fusée Toulon 12-1854 16-5-1855 6-7-1855 5-11-1868 Grenade Brest 1855 7-5-1855 1-5-1855 24-3-1872 Mitraille Toulon 1855 24-5-1855 24-5-1855 5-11-1868

 Caractéristiques

dimensions 45.40 (44.38 ceux de Toulon, 44.80 ceux de Brest) x 7.76 x 2.37 m déplacement 350 tx,  495 tpc propulsion 1 hélice - 1 machine Schneider de 110 chN - charbon 41 t voilure : 533 m² Machines Schneider horizontales à bielles directes de 330 chi ; pression 5 atm ; 2 cylindres : d = 0,44 m ; c = 0,5m ; 145 t/mn ; hélices de types divers : 4 ailes, 2 ailes simples, ou encore 2 ailes triples. Ces unités furent équipées en 1859 d’un condenseur par surface et d’un distillateur destiné à compenser les pertes. Grenade : 7,8 n à 132 t/mn pour une pression de 2,4 atm et une puissance de 233 chi, la consommation étant de 2 kg/chi/h. Gréés en goélette avec un hunier à chaque mât (533 m²), puis 3 mâts barque. armement 1855 : 4 canons de 50 Avalanche et Dragonne en 1856 : 2 obusiers de 30 et 2 canons rayés de 16 cm Grenade en 1868 : 2 canons rayés de 16 cm modèle 1860. équipage 79 h coque bois

 historique

Flamme

    2-7-1855 : en mer Noire à Kamiesh (guerre de Crimée) (LV Hulot).     17-10-1855 : prise de la forteresse de Kinburn.     14-6-1856 : en réserve à Toulon.     29-12-1857 : expédition de Chine.     11-1858 : côtes de Chine.     2-2-1859 : appareillage de Tourane pour le cap St Jacques et Saïgon.     17-2-1859 : prise de la citadelle de de Saïgon dans l'escadre de Rigault de Genouilly).     6-1859 : en Chine. photo J. Maréchal (coll. Chevalier)     1-11-1859 : station navale des Mers de Chine.     30-3-1860 : à Hong-Kong, de Tourane.     20-8-1860 : prise des forts de Pei-Ho.     25-2-1861 : attaque de Ki Hoa (Saïgon).     12-1861 : prise des forts de Go-Cong (54 impacts de boulets dans sa coque) - démâté. (ou Alarme ?)     1862 : division de Cochinchine.     1867 : hydrographie du golfe de Siam.     29-11-1871 : rayée.     1872 : démolition à Saïgon.

Flèche

    2-7-1855 : guerre de Crimée en Mer Noire.     17-10-1855 : prise de la forteresse de Kinburn.     6-1856 : Toulon.     18-6-1859 : Adriatique.     17-9-1859 : à Brest.     20-6-1863 : sur rade de Brest.     1864 : affectée au Mexique.     22-1-1864 : oblige Campêche à capituler, accompagné du Magellan, de la Pique et du Brandon.     12-7-1864 : à Brest pour hydrographie.     1877-83 : charbonnière à Brest.     1882 : démolition à Brest.

Etincelle

    12-7-1855 : guerre de Crimée en Mer Noire.     7-9-1855 : réserve à Toulon.     18-6-1859 : participe aux opérations de l'Adriatique.     19-03-1862 : ayant appareillé de la Réunion, disparu corps et biens dans le canal de Mozambique - rayé de la liste en 1864 seulement.

Eclair

    2-7-1855 : en mer Noire.     18-6-1859 : participe aux opérations de l'Adriatique..     11-1861: fait partie de l'escadre de l'amiral Jurien de la Gravière au Mexique.     19-1-1862 : appareillage de Sacrificios pour Alvarado.     17.05.1862 : canonne la ville mexicaine de Campêche.     19-12-1862 : devant Alvarado (Mexique).     25-12-1862 : devant Alvarado, de Carmen.     20-6-1863 : arrivée à Cadix, venant de la Vera Cruz.     11 au 16-12-1883 : Affaire de Son Tay (Indochine).     1864 : désarmée à Toulon.     1865 : en Guyane.     16-3-1869 : départ de la Martinique après réparation, pour Cayenne (LV Barréra).     5-1870 : stationnaire en Guyane.     20-11-1871 : rayée à Toulon.     1872 : démolition.

Dragonne

    18-7-1855 : départ pour la Baltique.     9 au 11-8-1855 : bombardement de Sveaborg (Finlande).     17-12-1856 : appareillage de Cherbourg pour la Chine avec le Phlégeton.     1856 : réserve à Cherbourg.     4-1857 : en transit à Table Bay pour la Chine.     07-1857 : escadre française de Chine.     31-1-1858 : prise de Canton.     20-4-1858 : prise des forts de Pei-Ho.     11-1858 : côtes de Chine.     10 au 17-2-1859 : prise de Saïgon - reste stationnaire.     6-1859 : en Chine.     1-11-1859 :station navale des Mers de Chine.     21-5-1860 : participe au déséchouage de la Forte devant Woosun (Chine).     3-6-1860 protection de Woosun.     20-8-1860 : prise des forts de Pei-Ho.     12-4-1861 : prise de Mytho.     23-3-1862 : prise de Vinh Long.     7-3-1867 : rayée.

Aigrette

    18-7-1855 : appareillage pour la Baltique.     9 au 11-8-1855 : bombardement de Sveaborg (Finlande).     1859 : participe aux opérations de l'Adriatique.     18-6-1859 : flotte de blocus en Adriatique.     17-08-1859 : explosion d'une chaudière provoquant 9 morts. Le bateau sombre dans le sud-ouest d'Antivari (Adriatique).     17-8-1859 : rayée.

Alarme

     2-7-1855 : en mer Noire (guerre de Crimée) (LV Hulot).     17-10-1855 : prise de la forteresse de Kinburn.     14-6-1856 : en réserve à Toulon.     29-12-1857 : expédition de Chine.     11-1858 : côtes de Chine.     2-2-1859 : appareillage de Tourane pour le cap St Jacques et Saïgon.     17-2-1859 : attaque de Saïgon dans l'escadre de Rigault de Genouilly.     6-1859 : en Chine.     1-11-1859 :station navale des Mers de Chine.     30-3-1860 : à Hong-Kong, de Tourane.     20-8-1860 : prise des forts de Pei-Ho.     12-1861 : prise des forts de Go-Cong (54 impacts de boulets dans sa coque) - démâté. (ou Flamme ?)     1862 : division de Cochinchine.     1867 : hydrographie du  golfe de Siam.     29-11-1871 : rayée.     1872 : démolition à Saïgon.

Avalanche

    18-7-1855 : départ pour la Baltique.     9 au 11-8-1855 : bombardement de Sveaborg (Finlande).     4-1857 : à Simons' bay, en route pour la Chine.     07-1857 : escadre française de Chine.     30-1-1858 : prise de Canton.       20-4-1858 : prise des forts de Pei Ho.     24-8-1858 : mouillé dans la rivière de Canton.     2 au 9-2-1859 : de Tourane au Cap St Jacques.     11-2-1859 : pénètre dans la rivière de Saïgon.     16-2-1859 : va reconnaître la citadelle avant l'attaque du lendemain.     6-1859 : en Chine.     1-11-1859 :station navale des Mers de Chine.     15-5-60 : à Shanghaï avec la Mitraille, le Forbin, la Gironde, la Garonne, l'Entreprenante et la Renommée.     20-8-1860 : prise des forts de Pei-Ho.     12-1861 prise de Go-Cong.     1862 : division de Cochinchine.     1863-65 : Cambodge.     16-11-1866 : rayée à Saïgon.     1867 : démolition à Saïgon.

 Fulminante

    18-7-1855 : départ pour la Baltique.     9 au 11-8-1855 : bombardement de Sveaborg (Finlande).     13-11-1855 : à Cherbourg.     1859 : participe aux opérations de l'Adriatique.     30-11-1862 : en réparation à Montevideo.     1860-63 ; station du Brésil et de la Plata.     25-5-1863 : escale à Rio avec l'Astrée, vers Montevideo en pleine révolution.     1-2-1965 à 1879 : charbonnière à Brest.     1879 : démolition.

Fusée

6-7-1855 : guerre de Crimée en mer Noire. 7-1857 : affecté à l'escadre française de Chine. 7-4-1857 : en transit à Table Bay pour la Chine, venant de Gorée. 30-1-1858 : prise de Canton. 20-4-1858 : prise des forts de l'embouchure du Peï-Ho. 22-8-1858 : appareille de Hong-Kong pour hydrographie en Cochinchine. 6-1859 : en Chine. 8-9-1859 : attaque de Tourane. 1-11-1859 : station navale des Mers de Chine. 2-1860 : protection de Saïgon. 1-8-1860 : remonte le fleuve Pe-Tang (Chine). 20-8-1860 : prise des forts de Pei-Ho. 25-11-1860 : bloquée dans les glaces du Pei-Ho. 12-1860 : stationnaire à Tien Tsin. 1-1861 : en réparations à Hong-Kong. 12-4-1861 : prise de la citadelle de Mytho. 23-3-1862 : prise de Vinh Long. 1866-67 : Vinh Long et Chaudoc. 5-11-1868 : rayée puis démolie à Saïgon.

Grenade

    27-7-1855 : en Mer Noire.     17-10-1855 : prise de Kinburn.     17-6-1859 : participe aux opérations de l'Adriatique.     1860 : au Mexique.     29-11 au 9-12-1861 : escale à Fort de France (Cpt Hocquet).     1862 : affectée au Mexique, elle capture une goélette mexicaine.     19-12-1862 : à Carmen (Mexique).     7-5-1868 : appareillage de Cherbourg - garde-pêche en Méditerranée (CV Léon Miquel de Riu).     1868 : échouement à Sète - renflouée.     3-1-1869 : arrivée à Toulon, venant de Nice (LV Lartigue).     15-2-1869 : appareille de Toulon pour surveillance littoral.     16-9-1869 : à Toulon (surveillance du littoral (LV Véron).     4-10-1869 : en rade de Toulon, venant de Marseille.     22-10-1869 : au secours du 3-mâts César, jeté à la côté à la  pointe de l'Espiguette, à Sète.

 Mitraille

    2-7-1855 : appareillage pour la Crimée.     27-7-1855 : arrivée à Kamiesh, venant de Toulon.     17-10-1855 : prise de Kinburn.     17-12-1856 : appareillage pour la Chine.     07-1857 : escadre française de Chine.     30-1-1858 : prise de  Canton.      16-3-1858 : appareillage avec l'escadre de Rigault de Genouilly pour la Chine du Nord.     20-4-1858 : prise des forts de Pei-Ho.     20-5-1858 : participe à l'attaque des forts de Ta-Kou à l'embouchure du Peï-Ho, mais a plusieurs morts dont deux officiers.     11-1858 : côtes de Chine.     8-5-1859 : attaque de Tourane.     1-11-1859 :station navale des Mers de Chine.     3-4-1860 : arrivée à Hong-Kong, venant de Tourane (cdt Sergent).     15-5-60 : à Shanghaï.     1-8-1860 : remonte le fleuve Pe-Tang (Chine).     20-8-1860 : prise des forts de Pei-Ho.     12-4-1861 : prise de Mytho.     1863-66 : division de Cochinchine.     14-4-1866 : sauve l'équipage de l'Euphrate et ses 84 hommes, échoué sur un banc de corail.     5-11-1868 : rayé - démolition à Saïgon.  classe Chacal Bricks-goélette à deux mâts  sur plans Dupuy de Lôme, coque en bois doublée en cuivre, conçues initialement comme garde-côtes. Ces bateaux ont aussi été classés avisos de flottille.

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

 Chacal  La Seyne 10-9-1867 11-4-1868 28-7-1870 30-7-1888  Etendard  Bordeaux, chantiers de l'Océan 10-12-1867 17-8-1868 10-1868 16-5-1892  Fanfare  Bordeaux, chantiers de l'Océan  12-11-1867 24-8-1868 4-8-1869 25-10-1890  Gladiateur  Bordeaux, chantiers de l'Océan 1867 8-1868 31-12-1890  Hyène  La Seyne 18-9-1867 23-5-1868 1869 23-4-1889  Jaguar  La Seyne 27-9-1867 13-6-1868 29-7-1870 22-8-1888  Léopard  La Seyne 14-10-1867 4-7-1868 27-7-1870 17-11-1886  Oriflamme Bordeaux, chantiers de l'Océan 1867 8-1868 30-12-1884

 caractéristiques

dimensions 43.45 x 7.40 x 2.5 m déplacement 140 tj ; 500 t vitesse 9.1/9.7 n effectif 70 h propulsion  2 hélices - 2 machines de 60 chn, 250/280 che, chaudières Belleville pour les coques de la Seyne : machines FCM, puis Farcot en 1874 pour les coques de Bordeaux : machines Mazeline charbon : 52 t voilure :1470 m², puis 470/500 m², gréé en brick-goélette armement 1x19 cm (Mle 1864) sur affût à plateforme tournante sur le gaillard, 1x12 cm de campagne sur affût à pivot sur la dunette, 2x4 cm de montagne sur affût d'embarcation, en batterie. 1881 : 1x14 + 1x10 + 2x37mm canons revolvers (en fait, varie selon les unités)

 historique

Chacal

     1870 : voyage au Moyen-Orient     1871-81 : reste désarmé.     1881-82 : en Tunisie, il soutient les débarquements de Sfax et Gabès     1883 : réarmé pour l'océan Indien, basé à Madagascar.     1886-87 : hydrographie à Mayotte.     1868 : à Majunga.     31-7-1888 : désarmé à Nossi-Bé pour y être vendu.     1895 : mise en vente

Etendard

    8-1868 : en essais.     10-10-1868 : arrivée à Bordeaux.     15-1-1869 : arrivée à Lorient, venant de Bordeaux.     17-10-1869 : désarmée à Lorient.     12-09-1870 : vient à Belle-Ile, puis Rouen transporter des troupes.     12-1870 au 31-01-1871 : défense de la Basse-Seine avec l'Oriflamme et l'Alerte.     25-03-1871 : désarmé à Lorient.     7-1881 : réarmée pour la Tunisie.     24-09-1882 : rentre à Toulon.     10-02-1884 : affecté à la division du Levant pour rejoindre Obock et Aden.     20-11-1884 : désarmé.     1885-86 : missions hydrographiques en Tunisie.     1887-90 : missions hydrographiques en Corse.     16-05-1892 : rayé des listes     1892 (ou 1914 ?) : démoli.

Fanfare

    15-1-1869 : arrivée à Lorient, venant de Bordeaux.     1870-71: réserve     1872-74 : désarmé     1875-81 : réserve.     3-8-1881 : expédition de Tunisie.     15-9-1881 : appareillage de Toulon pour la Cochinchine.     28-1-1882 : bombardement d'Hanoï.     4-1883 : flottille du Tonkin.     1-1886 à 12-1887 : Saigon     1891 : vendue à Saigon

Gladiateur

    12-1868 : rejoint Lorient pour essais et armement.     1869 : désarmé à Lorient.     1874 : remplacement des chaudières     1-4-1875 : appareillage de Lorient pour Terre Neuve.     19-7-75 : appareillage pour la station du Levant (2ans).     5-1876 : à Salonique.     4-1877 : retour à Toulon - réserve 3ème catégorie.     30-8-1877 : réarmé.     16-8-1880 : annexe de l'Ecole des Mécaniciens.     1881 : expédition de Tunisie.     1882 : hydrographie de la Tunisie.     31-12-1890 : retiré du service et est utilisé comme "charbonnière"     1902 : démoli à Toulon

Hyène

     2-8-1870 : appareillage de Toulon pour la Sicile.     22-12-1879 : arrivée à Toulon, venant de Corse.     1881-82 : expédition en Tunisie.     1884 : modification de la teugue.     8-3-1884 : appareillage de Toulon vers le Tonkin.     1886 : désarmée.     1891-94 ; bateau-feu à l'embouchure de la rivière de Haïphong.     1894 : démolition à Haïphong.

Jaguar

     24-08-1870 : campagne au Levant en Algérie, avarie de machine, retour à Toulon..     1871-79 : désarmé à Toulon.     2-1880 : part au Sénégal.     1881 : revient en France à la remorque. - réparation de la machine.     10-1882 : affecté en Tunisie.     Fin 1883 : retour à Toulon.     8-03-1884 : départ pour l'Indochine.     20-04-1885 : participe à l'affaire du Cambodge     9-1887 : désarmée à Saïgon.     1888 : rayé des listes.     1889 : démoli à Saïgon.

Leopard

     1870 : croisière au Levant.     1871-81 : désarmé.     11-04-1881 : quitte Toulon pour participer à l'expédition de Tunisie et à la prise de Sfax.     13-09-1881 : départ pour Saïgon, et participe à l'expédition du Tonkin.     1886-89 : utilisé comme bateau-feu à l'embouchure de la rivière d'Haïphong.     1889 : démoli à Haïphong.

Oriflamme

    9-1870 : de Lorient au Havre (station navale de Basse-Seine).     4-1874 : réarmée pour la station de la Bidassoa.     1876 mission sur les côtes d'Espagne.     1880-82 : école des pilotes du littoral Ouest.     1882 : station du Sénégal.     28-4-1884 : retour à Rochefort     30-12-1884 : rayée.     1885-86 : ponton à Rochefort.     1902 : vendue. Comète Grande canonnière conçue pour les eaux fluviales et pouvant emmener 1.000 soldats sur de courtes distances. La coque était en composite.

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

 Comète Arman, Bordeaux 12-1858 29-9-1859 7-11-1859 1-7-1872

 caractéristiques

dimensions 75.80 x 8.90 x 2.30 x 2.07 (c.) m déplacement 820 t vitesse 10.67 n effectif 79 h propulsion 1 hélice - machine Schneider de 120 chn voilure : 1 645 m² Machine Schneider à bielles directes et à engrenages de rapport 29/90 ; 2 cylindres : d = 0,95 m ; c = 0,85 m ; 360 chi ; 2 chaudières tubulaires ; hélice à 4 pales de 2,2 m ; 10,67 n à 51,8 t/mn (hélice 160 t/mn) pour une pression de 2,6 atm (vide 0,25 atm) et une puissance de 470 chi, la consommation étant de 1,8 kg/chi/h. armement 4x16cm rayés 1867 : 4x16 cm rayés + 2x4 coque composite (fer + bois)

 historique

    28-9-1859 : échec du lancement, le bateau s'arrête sur cale.     29-9-1859 : lancement réussi.     1860-1866 : en réserve à Rochefort.     1867 : voyage au Sénégal et au Gabon.     20-9-1870 : arrivée à Lorient en provenance du Gabon.     1871 : La Rochelle.     9-5-1871 au 1-6-1872 : ponton pour les insurgés de la Commune à Rochefort.     1872 : transport des communards.     1-7-1872 : rayé.     1875-79 : navette des forçats à l'île de Ré.     1880 : démolition à Rochefort.