© Dossiersmarine - Copyright 2005-2017 - Alain Clouet - contact : www.dossiersmarine@free.fr
La flotte de Napoléon III
Corvettes  de 1ère classe autres corvettes
classe Circé

Anciennes frégates de XVIII, type Vénus (Sané), rasées par suppression des gaillards et modification de la batterie barbette. Elles seront rebaptisées corvettes, puis

motorisées.

Originaly Venus class frigate 18 cal., razed and batterie modified. She was renamed as corvette. Machinery added

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

 Aréthuse

Paimbeuf

1808

11-5-1812

1812

11-6-1861

 Circé

Rochefort

1811

15-12-1811

1844

 Cybèle

Le Havre

1811

1815

1852

 caractéristiques

dimensions

46.80 x 11.92 x 5.38 m

déplacement

1 430 tx

effectif

397 h (en frégate)

propulsion

1 hélice - machine à vapeur ajoutée en 1860 - 400 chN

armement

à l'origine : 42 ou 44 c - en 1833 : 24x18 longs + 4x30 canons obusiers

coque

bois

 historique

Aréthuse

    1-9-1810 : construction achevée au 16/24e.

    25-11-1812 : appareille de Nantes avec le Rubis pour une croisière au large du Portugal où elle fit de nombreuses captures anglaises. Elle descend alors sur la

Guinée.

    6-02-1813 : combat contre la frégate anglaise Amélia.

    18-04-1813 : mouille à Saint-Malo avec le corsaire anglais Cerberus qu'elle a capturé.

    1822-23 : refondue à Brest, armée en flûte.

    12-1825 : Rio de Janeiro.

    1830 : expédition d'Alger.

    1833: rasée en corvette (un pont enlevé), avec une nouvelle batterie barbette de 24 canons.

    1841 : réarmée pour la station du Brésil et de la Plata.

    11-06-1861: condamnée.

Cybèle

    1-2-1816 : armée au Havre - Terre-neuve, Antilles.

    16-3-1817 : appareille de Brest pour la Chine et l'Indochine (CV de Kergariou).

    19-10-1818 : retour à Brest - désarmement.

    1823 : blocus de Cadix (CV de la Bretonnière).

    1825-27 : désarmée à Toulon.

    1830 : expédition d'Alger.

    1833-36 : rasé et refondue à Toulon - réarmée en corvette de 28 canons.

    26-1-1836 : nouveau lancement.

    4-3-1850 : rayée - caserne des gardes.

    1865 : renommée la Remise - ponton fosse.

    1894 : poste d'amarrage.

classe Somme

Basées sur la conception des corvettes de charges de 800 tpl (plans Forfait, ex-classe Meuse), rebaptisées corvettes de 24  gaillards - gréées en trois-mâts barque.

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

 Meurthe

Lorient

12-5-1840

2-11-1842

1852

 Somme

Cherbourg

23-4-1839

29-4-180

26-8-1841

21-11-1850

 Rhin

Rochefort

15-4-1840

21-5-1841

1841

2-6-1855

 Durance

Nantes

1843

27-9-1847

6-7-1849

12-4-1854

 caractéristiques

dimensions

43.40 x 10.40 x 6.70 (c) x 3.44 (tem) m

déplacement

800 tpl, 1300tpc

équipage

192 h

propulsion

voiles

armement

6x30 caronades + 18x24 caronades, puis : 12x24 caronades + 4x30 obusiers

coque

bois

 historique

Somme

    1841-42 : campagne aux Antilles.

    8-3-1842 : arrivée à Brest, venant des Antilles après avoir visité la Guyane, Porto-Rico et le Vénézuela.

    25-5-1842 : rallie Toulon.

    17-11-1842 : appareillage de Toulon  pour une campagne dans le Pacifique.

    23-3-1843 : arrivée à Valparaiso, puis Tahiti.

    1843-45 : à Tahiti pour protéger les missionnaires français contre les pasteurs anglais dans les îles de la Société.

    6-12-1845 : appareillage de Tahiti pour Brest.

    8-6-1846 : arrivée à Brest.

    25-10-1846 : repart vers l'Océanie.

    1847 : retour en France (LV Le Coentre).

    2-5-1848 : désarmée à Brest.

    16-7-1850 : échouée dans la bassin du Salou à Brest.

    21-11-1850 : rayée

Rhin

    20-10-1841 : appareille de Rochefort pour les Antilles.

    18-2-1842 : retour à Toulon.

    15-06-1842 : appareille de Toulon pour une croisière dans le Pacifique, puis stationnaire en Nouvelle-Zélande (LV Augsute Bérard).

    27-9 au 6-10-1845 : mouille à Balade (Nlle Calédonie) pour ravitailler les missionnaires (LV Bérard).

    28-08-1846 : retour à Toulon.

    4-06-1847 : départ pour Ténériffe, Gorée, Simmons Bay et la Réunion.

    17-10-1847 : arrivée à la Réunion.

    29-10-1847 : retour sur la France en passant par Mayotte, le canal de Mozambique et Sainte-Hélène.

    24-02-1848 : arrivée à l'île Bourbon.

    5-7-1848 : désarmée.

    2-01-1855 : condamnée.

    2-6-1855 : rayée.

Durance

    13-12-1849 : appareille de Brest pour le Pacifique (CF Vincent).

    29-1-1850 : escale à Rio, puis Valparaiso.

    1850 : campagne aux Marquises et à Tahiti.

    16-7-1853 : appareille de Valparaiso pour Brest.

    5-11-1853 : rentrée à Brest - on découvre au carénage que sa charpente est pourrie.

    1-12-1853 : désarmé.

    12-04-1854 : condamnée, rebaptisée le Gardien jusqu'à sa démolition en 1862.

Meurthe

    11-2-1849 : à Brest.

    22-2-1850 : appareillage de Brest pour la Plata.

    18-4-1850 : arrivée à Montevideo, venant de Brest via Ténériffe.

    18-4-1850 : arrivée à la station de Montevideo, venant de Brest avec escale à Ténériffe.

    29-10-1850 : à Montevideo.

    23-5-1852 : retour à l'île d'Aix avec 262 pax.

    7 au 12-6-1852 : transport de poudre de l'île d'Aix à Brest.

    13-6-1852 : un canot chavire en rade faisant deux noyés.

    6-1852 : désarmée à Brest.

Triomphante

Plans de Leroux.

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

 Triomphante (ex-Guadeloupe)

Cherbourg

14-6-1830

4-9-1834

11-4-1836

24-5-1861

 caractéristiques

dimensions

38.22 x 9.92 x 4.33 m

déplacement

751 t

effectif

166 h

propulsion

à voiles

armement

1836 : 16x16cm + 4x18 - 1838 : 20x30 caronades + 4x16cm

 historique

    3-8-1831 : renommée Trimphante.

    1841 : blocus de Buenos Aires.

    23-5-1846 : désarmée à Rochefort.

    24-4-1850 : station de Montevideo.

    25-6-1850 : appareille de Montevideo pour Rochefort.

    26-8-1850 : arrivée à Rochefort.

    24-5-1861 : rayé - ponton d'état-major.

    1869 : renommé Dragon.

    1879 : démoli.